(pt) Editorial: Courant Alternatif n° 209, avril 2011

a-infos-pt ainfos.ca a-infos-pt ainfos.ca
Quinta-Feira, 7 de Abril de 2011 - 00:00:14 CEST


Courant Alternatif n° 209, avril 2011, 32 pages, 3 euros Nouvelle formule, format
plus grand (24x32)
sommaire et éditorial en ligne, un "4 pages " pour l'arrêt immédiat, définitif et
sans condition du nucléaire inclus et en téléchargement sur le site oclibertaire
http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article973
EDITORIAL
Que l’espoir dans des révolutions perdure et naisse ici et maintenant !
Le "printemps arabe" n’en finit pas, suscitant un traitement politique et
journalistique différent selon le pays, qu’il soit puissance pétrolière ou
régionale. Pas de réaction à l’intervention de l’Arabie Saoudite et du Qatar venus
en aide aux dirigeants du Bahreïn (tous sunnites) contre les manifestants
(majoritairement chiites) : ce serait faire le jeu de l’Iran... Par contre, une
intervention militaire pour "aider" les révoltés libyens avec au premier la France
qui veut se refaire une virginité après "le syndrome MAM" en Tunisie. Avec un BHL
qui se prend pour un ministre des affaires étrangères et un Glucksmann qui déclare
qu’il ne faut pas recommencer l’erreur de la guerre d’Espagne et qu’il faut que les
Etats démocratiques aident les "révolutionnaires" libyens. L’humanitarisme affiché
pour « venir en aide » au peuple libyen à travers l’opération « Aube de l’Odyssée »
n’est qu’hypocrisie et cynisme. La militarisation forcée de la révolution libyenne
a exclu de fait la majorité de la population empêchée d’agir et a transformé une
contestation populaire en un affrontement armé. (Lire à ce sujet dans ce numéro Une
révolution confisquée et Non à l’intervention militaire en Libye).

Si la Tunisie fut, en 1991, le premier pays africain connecté au réseau Internet,
l’Egypte le premier Etat à se doter d’un ministère des Technologies de
l’Information, et même s’il ne s’agit pourtant pas de nier ici qu’Internet ait pu
jouer un rôle dans les révoltes arabes, ce n’est pas Internet qui a déclenché les
révolutions, mais les "peuples" qui sont capables d’agir d’eux-mêmes (Révoltes
arabes, Révolution internet mon cul ! à lire dans ce numéro).

Le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon en faisant des dizaines de milliers
de morts ont eu pour conséquence l’une des plus importantes catastrophes du
nucléaire civil dont beaucoup d’autres développements sont encore inconnus à ce
jour. Comme d’habitude, c’est l’opacité sur ce qui se passe réellement dans les 6
réacteurs de la centrale de Fukushima Daiichi. En France de nombreux réacteurs sont
construits en zone sismique (Fessenheim par exemple) et pourraient donc très bien
connaître une panne de circuit de refroidissement après un tremblement de terre.
Une situation semblable est tout à fait possible dans notre pays. La cuve du
réacteur n°1 de la centrale du Tricastin est gravement fissurée, et pourtant il a
reçu l’autorisation de l’ASN de pouvoir fonctionner encore 10 ans de plus ! Cette
catastrophe vient rappeler de quoi est faite la logique productiviste sous-tendue
par les choix économiques ayant présidés au développement de cette filière. Le
débat sur le nucléaire est relancé, la colère contre les nucléocrates, doit pouvoir
rencontrer d’autres colères et s’inscrire dans la durée. La seule solution
acceptable est la sortie immédiate du nucléaire, définitive et sans condition, ce
qui nécessite une réelle mobilisation (voir à ce sujet Fukushima partout ! Arrêt
immédiat, sans condition et définitif du nucléaire !., dont vous pouvez nous
commander des exemplaires à l’adresse de CA).

Régulièrement, le conflit entre la Corée du Nord et son homologue du Sud resurgit à
la Une des médias. Cela nous rappelle qu’il y a tout juste 60 ans débutait la «
Guerre de Corée » qui, au lendemain du second conflit mondial, manqua de peu de
transformer une « guerre froide » en troisième conflagration planétaire. Comme en
Libye aujourd’hui, les libéraux et les sociaux-démocrates appuyèrent en général le
camp américain, en acceptant l’argument fallacieux selon lequel il s’agissait une «
action de police » de l’ONU. Si la plupart des anarchistes, des trotskystes
dissidents, des pacifistes radicaux et quelques autres rejetèrent à la fois le
stalinisme et le capitalisme occidental, ils auraient dû exprimer leur solidarité
avec le peuple opprimé de Corée – qui voulait être uni et libéré des Japonais comme
de l’impérialisme américain et de ses laquais. (La guerre de Corée 60 ans plus
tard).

Faut-il laisser une mémoire officielle envahir l’espace public, ou montrer comment
l’histoire détermine pour partie notre présent, et les combats d’aujourd’hui ?
L’Etat français doit reconnaître sa responsabilité dans les drames, les
humiliations, les souffrances engendrées par le système colonial. Il est temps
qu’enfin la France reconnaisse que la colonisation, en Algérie comme ailleurs,
était faite pour dominer et exploiter. La prétendue « œuvre civilisatrice » de la
République n’étant qu’un prétexte raciste pour justifier cette domination. Il faut
être solidaire de la double lutte mouvement mondial des peuples, qui notamment au
Maghreb, se soulèvent pour leur dignité, leur liberté et leur indépendance : contre
leurs dictatures et contre la main mise des puissances impériales... (Guerre
d’Algérie, reconnaître le fait Colonial).

A l’approche de la présidentielle française de 2012, et alors que le chant des
sirènes émanant de la « gauche » et l’extrême gauche va bientôt nous assourdir afin
de nous convaincre qu’en votant pour leurs candidats nous pourrons faire de
l’appareil d’Etat une arme soit de défense soit d’attaque contre le système
économique dominant, il n’est peut-être pas mal de rappeler brièvement certaines
réalités le concernant (L’Etat, un outil possible contre le capitalisme ?). Un Etat
qui joue à fond son pouvoir régalien (Frénésie répressive au Pays Basque). A tous
les niveaux (revendicatif, social, projet de société, et, sur un terrain qui ne
nous concerne pas, le terrain électoral 
) il y a de la place à Gauche du P.S. !
Mais il y a beaucoup de monde dans cet espace ! Alors, autant essayer de comprendre
et d’analyser ce qui se trame, se construit et se déconstruit dans ce milieu que
nous pouvons côtoyer quotidiennement
 (Recomposition ou décomposition). Les
théories post-modernes doivent être critiquées, pas uniquement pour le plaisir de
la joute intellectuelle. Ses idées à la mode exercent une réelle capacité
d’influence dans les milieux altermondialistes, autonomes et alternatifs (Une
critique du Post-Anarchisme).

Le problème du handicap étant trop rarement abordé au sein du monde militant, il
est temps de brosser un état des lieux de la militance sur le terrain du handicap.
Une analyse à travers une lutte, celle de la Ferme des Vignes du Bersac.

Au travers de Les nettoyeuses de Jussieu : les oubliés de la lutte de classe, la
lutte de celles qui nettoient la merde laissée par tous les autres, celles que l’on
baptise pompeusement « techniciennes de surface » sans que cela leur vaille plus de
considération et d’avantages matériels, on redécouvre le dépassement des craintes
légitimes liées à la précarité et la force de leur unité a fait céder les
déterminations patronales les plus affirmées. Même si un résultat certain peut être
bien éphémère, pour celui qui a pu vivre des luttes, il n’y a pas de « petites
luttes » pas plus qu’il n’y a pas de « victoires » et chaque lutte porte une leçon,
d’abord pour tous ceux et toutes celles qui y ont participé.

Reims le 26 mars 2011



SOMMAIRE
Edito • page 3

Llibye
page 4 • Une révolution confisquée

Révoltes arabes
page 6• Révolution internet, mon cul !

Grève
page 9 • Les nettoyeuses de Jussieu, oubliées de la lutte de classe

Anarchisme révolutionnaire
page 10 • Une critique du post anarchisme
page 12 • L’Etat, un outil possible contre le capitalisme ?

Alerte nucléaire page 15 • Un « 4 pages » supplément à courant alternatif n° 209

A voir page 19 • Le choix de Luna ; Ma part du gâteau

Big Brother • page 20

Bilan d’une lutte
page 22 • La ferme des Vignes de Bersac

Répression
page 23 • Frénésie répressive au Pays basque

Echiquier politique
page 25 • A la gauche du PS, recomposition ou décomposition ?

Les enjeux de la mémoire
page 27 • Guerre d’Algérie, reconnaître le fait colonial
page 29 • La guerre de Corée 60 ans plus tard
page 31 • Répression des anarchistes en Belarus

Brèves

page 32 • Journée anti-répression du 19 mars/
• Egrégore 2-Flics 0
http://oclibertaire.free.fr/







More information about the A-infos-pt mailing list