A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours | of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018 | of 2019 | of 2020 | of 2021

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) FA Commune de Paris - Fils de...

Date Wed, 9 Jun 2021 18:29:56 +0100


La biographie romancée de Klaus Mann ou le vain Icare, rédigée par notre compagnon Patrick Schindler est l'histoire tragique - il se suicide en 1949 - de celui qui ne voulait pas être le fils de... en d'autres termes, être le fils d'une Montagne magique. Son père Thomas Mann dont il écrit «je ne peux pas m'arracher ce visage qui est le sien! Je suis le fils, toujours le fils, la copie». Difficile, en effet, de se faire reconnaître comme un écrivain avec sa personnalité et son style propre dans cette Allemagne des années 1920-1940 lorsqu'on est le fils de... prix Nobel de littérature. Mais au-delà de ce drame, on découvre un Klaus Mann, fils d'un grand bourgeois, jeune homosexuel de la jeunesse dorée, clairvoyant et fortement engagé contre la bête immonde nazie lors de sa montée en puissance. Combat qu'il livre dans la presse, les conférences et certaines de ses oeuvres. 1933, l'exil à Paris, il est déchu sa nationalité allemande pour «esprit antiallemand», ses livres sont brulés dans les autodafés. Puis, il circule d'hôtels en hôtels - toujours entre défonces, déprimes et sexualité débridée et assumée - dans toute l'Europe et aux USA pour écrire et dénoncer les horreurs nazies et dans une moindre mesure le totalitarisme stalinien. Les années 1940 sont faites de déboires littéraires et amoureux et de dépendance aux drogues. Au demeurant, il parvient, non sans mal, à s'engager dans l'armée US afin d'aller combattre l'innommable peste brune en Europe. Au terme d'une vie souvent faite d'amertume, Klaus Mann, met fin à ses jours à Cannes comme nombreux de ses amis en littérature et en sexualité l'avait fait avant lui. En effet, comme il l'écrit: Rien ne fut épargné à notre génération, c'est la nôtre que l'on surnomma, la génération «perdue». De fait beaucoup se perdirent. Que reste-t-il aujourd'hui de l'oeuvre foisonnante de Klaus, auteur aujourd'hui quasi inconnu, hormis de quelques spécialistes. Rien ou presque. La montagne a bien dissimulé la tombe du fils.

Malgré quelques longueurs, une grande fresque historique et une belle osmose entre l'écriture d'un Klaus (en italique) et la prose de Patrick, quasi une même plume pour les mêmes combats à près d'un siècle d'intervalles.

Hugues, groupe Commune de Paris

Schindler P., 2021, Klaus Mann ou le vain Icare, Paris, L'Harmattan, à Publico

https://federation-anarchiste-groupe-commune-de-paris.over-blog.com/2021/06/fils-de.html
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center