A - I n f o s

Une agence d'actualités par pour et au sujet des anars ** .
Informations dans toutes les langues
Les 30 derniers messages (accueil) Messages des deux dernières semaines Nos archives des anciens messages

Les 100 derniers messages selon la langue
Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

Premières lignes des dix derniers messages
Greek_ Chinese_ Castellano_ Català_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe
Premières lignes des dix derniers messages
Premières lignes des messages des dernières 24 heures

Premières lignes des messages des dernière last 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017 | of 2018

(fr) France, Alternative Libertaire AL #280 - Syndicats: Se bagarrer pour rester « l'interlocuteur incontournable » ? (en, it, pt)

Date Sat, 24 Feb 2018 10:36:41 +0200


Alors que les syndicats jaunes gagnent du terrain, les syndicats réformistes pourraient être tentés d'imiter leur attitude conciliante. Ils n'ont en fait pas d'autre choix que de démontrer leur capacité de nuisance. ---- Durant les batailles de 2016-2017, la position des confédérations jaunes (CFDT, Unsa, CFTC) a, bien entendu, pesé lourdement contre l'éventuel élargissement.[...] ---- Voyant la CFDT grignoter son terrain, et ne tirant guère avantage de la posture combative de 2016, la direction de FO a fait volte-face en 2017, en capitulant devant la loi Travail XXL.[...]Même mis en minorité par son comité confédéral national, Jean-Claude Mailly aura largement réussi à désarmer ses troupes sans qu'il semble que l'épisode ouvre une crise dans cette confédération.
Contrairement à 2010 où la direction CGT s'était délibérément mise en travers de la recherche d'une grève générale, alors que le mouvement était massif, Philippe Martinez, qui prenait les rênes de la confédération lors d'un congrès en pleine sé­quence contre El Khomri a affiché une attitude plus combative, acceptant la nécessité de mettre la grève générale en débat dans les entreprises. Le débat sur l'interpré­tation de ce changement n'est pas clos : réel tournant à gauche ou simple posture ?[...]

En tous cas, bien peu de secteurs ont réellement «mis la grève générale en débat» et moins encore ont réussi à la réaliser! Se contenter d'accuser la direction confédérale serait ne pas comprendre qu'une large partie des directions syndicales intermédiaires et d'entreprises ne se sont pas mobilisées à la hauteur des enjeux. C'est pourquoi, si nous reprochons à la direction confédérale CGT de n'avoir pas clairement appelé à une grève générale reconductible, ou à tout le moins à plusieurs jours de grève consécutifs pour tenter d'amorcer la pompe, nous doutons de l'impact qu'aurait eu, dans ce contexte, un appel clair. L'Union syndicale Solidaires, malgré une position nationale plus offensive et volontaire, n'a pas non plus démontré une capacité à enclencher un mouvement significatif dans quelque secteur que ce soit.[...]

Course à la reconnaissance

La FSU, frappée de plein fouet par le basculement générationnel, est restée globalement en retrait[...]. Si la CNT-SO mène des luttes importantes dans quelques secteurs et localités, cela ne s'est pas traduit par des mouvements reconductibles. La faiblesse de la CNT ne lui permet pas de peser sur l'entrée en grève reconductible de quelque secteur que ce soit[...]

Il reste une interrogation sur l'attitude qu'aurait pris Martinez et la direction confédérale CGT face à une généralisation qui serait partie de la base. La réponse est difficile à donner. Mais il est possible d'affirmer que les bureaucrates jaunes et les bureaucrates réformistes jouent aujourd'hui dans deux registres bien différents pour être l'«interlocuteur incontournable», ce qui est le rêve de toute bureaucratie syndicale depuis l'entreprise jusqu'au plan national.

La fonction reconnue par la bourgeoisie au bloc jaune CFDT-CFTC-Unsa est d'éviter que des grèves ne se déclenchent. Ils sont largement gra­tifiés par le patronat et par le gouvernement pour ce rôle. Il semble que FO cherche à revenir dans la course à ­cette reconnaissance.[...]

La CGT - et dans une moindre mesure la FSU - seraient alors l'ultime recours des patrons pour trouver les compromis et faire cesser la grève si elle démarre malgré tout.

Quant à ­l'Union syndicale Solidaires, n'ayant pas eu l'occasion de tenir ce rôle au plan national, il est impossible de jurer qu'elle tiendrait bon en tant qu'outil national interprofessionnel, pour transformer une grève générale en épisode révolutionnaire.[...]

Coordination fédérale d'AL, janvier 2018 (extrait)

http://www.alternativelibertaire.org/?Syndicats-Se-bagarrer-pour-rester-l-interlocuteur-incontournable
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr