A - I n f o s

a multi-lingual news service by, for, and about anarchists **
News in all languages
Last 40 posts (Homepage) Last two weeks' posts Our archives of old posts

The last 100 posts, according to language
Greek_ 中文 Chinese_ Castellano_ Catalan_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_ _The.Supplement

The First Few Lines of The Last 10 posts in:
Castellano_ Deutsch_ Nederlands_ English_ Français_ Italiano_ Polski_ Português_ Russkyi_ Suomi_ Svenska_ Türkçe_
First few lines of all posts of last 24 hours | of past 30 days | of 2002 | of 2003 | of 2004 | of 2005 | of 2006 | of 2007 | of 2008 | of 2009 | of 2010 | of 2011 | of 2012 | of 2013 | of 2014 | of 2015 | of 2016 | of 2017

Syndication Of A-Infos - including RDF - How to Syndicate A-Infos
Subscribe to the a-infos newsgroups

(fr) groupe proudhon-fa: Libération immédiate d'Alexandr Koltchenko, de Guennadi Afanassiev, d'Oleg Sentsov

Date Wed, 11 Jan 2017 12:52:00 +0200


Alexandr Koltchenko, Oleg Sentsov et Guennadi Afanassiev ont été condamnés à des années de camp de travail parce qu'ils luttent contre l'oppression exercée par l'Etat russe; tant sur le territoire russe qu'en Crimée, celle-ci est inadmissible et nous saluons celles et ceux qui résistent. ---- En pièce jointe le numéro 2 du bulletin du collectif Koltchenko, avec notamment l'annonce d'une réunion publique à Paris le 4 mars. ----
[pdf]BULLETIN DU COLLECTIF KOLTCHENKO 2 ---- http://data.over-blog-kiwi.com/0/56/36/39/20161219/ob_f40df7_bulletin-du-collectif-koltchenko-2.pdf ---- Bulletin du Collectif Koltchenko Bulletin du Collectif Koltchenko ---- www.collectifkoltchenko.blogspot.fr ---- Liberté pour Alexandr Koltchenko, Oleg Sentsov et Guennadi ---- Afanassiev1, activistes de Crimée, kidnappés et emprisonnés par l'Etat russe!

L'appel lancé en 2015
L'Etat russe a condamné Alexandr Koltchenko à 10 ans d'emprisonnement, Guennadi Afanassiev à 7ans, et Oleg
Sentsov à 20 ans de la même peine. L'accusation de «terrorisme» n'a aucun fondement. Ces ignobles décisions sont
celles d'un tribunal qui exécute les ordres du pouvoir politique russe.
Depuis plusieurs mois, nos organisations ont lancé une campagne pour informer de la situation faite notamment à A.
Koltchenko, connu en Crimée pour ses engagements antifascistes, syndicaux, anarchistes, écologistes. Nous soutenons
bien entendu aussi le cinéaste O. Sentsov, G. Afanassiev, ainsi que et toutes celles et tous ceux qui sont victimes de la
répression du régime de Poutine.
Alexandr Koltchenko, Oleg Sentsov et Guennadi Afanassiev ont été condamnés à des années de camp de travail
parce qu'ils luttent contre l'oppression exercée par l'Etat russe; tant sur le territoire russe qu'en Crimée, celle-ci
est inadmissible et nous saluons celles et ceux qui résistent.
? A. Koltchenko est étudiant et militant syndical; il travaillait aussi comme postier, en parallèle de ses études. Il défend
activement, par sa pratique, le droit de s'organiser librement, le droit de créer et faire vivre des organisations
associatives, syndicales, écologistes ou politiques.
? Il fait partie des hommes et des femmes qui luttent contre l'extrême droite, qu'elle soit ukrainienne, russe ou autre.
? Parce qu'il lutte contre la corruption et pour l'égalité des droits entre tous et toutes, A. Koltchenko, est la cible des
clans oligarchiques, en Russie, en Ukraine.
? A. Koltchenko milite pour le droit de chaque peuple à décider de son avenir.
A travers A. Koltchenko, ce sont les libertés démocratiques de tous et toutes que nous défendons. Notre démarche,
comme celle d'A. Koltchenko, s'oppose donc à celles et ceux qui veulent restreindre ces libertés. Nous exigeons la
libération d'A. Koltchenko, de G. Afanassiev et du cinéaste ukrainien O. Sentsov.
Pour la libération immédiate d'Alexandr Koltchenko, de Guennadi Afanassiev, d'Oleg Sentsov et pour les libertés
démocratiques dans tous les pays, nous appelons à amplifier la solidarité internationale afin de dénoncer leur
enlèvement et leur détention par les autorités russes, exiger leur libération immédiate, et pour que le gouvernement
ukrainien revendique explicitement leur libération.
Nos organisations se réunissent régulièrement pour décider des actions à mener en France, pour obtenir la libération des
prisonnier-es politiques de l'Etat russe; nous sommes en lien avec des mouvements de nombreux autres pays: c'est une
campagne internationale que nous menons, pour la liberté de nos camarades et contre le terrorisme d'Etat du pouvoir
politique russe.
Organisations signataires: Ligue des Droits de l'Homme, Fédération Internationale des ligues des Droits de l'Homme, Groupe de
résistance aux répressions en Russie, Ukraine Action, Russie-Libertés, CEDETIM - Initiatives Pour un Autre Monde - Assemblée
Européenne des Citoyens, Action antifasciste Paris-Banlieue, Collectif Antifasciste Paris Banlieue, Mémorial 98, Union syndicale Solidaires,
CNT-f, CNT-SO, Emancipation, FSU, FSU 03, CGT Correcteurs, SUD éducation, SUD-PTT, Alternative Libertaire, Ensemble! (membre du
Front de gauche), L'Insurgé, NPA, Fédération Anarchiste, Critique sociale.

1 Guennadi Afanassiev a été libéré le 14 juin 2016.

Solidarité financière avec la mère d'Alexandr
Alexandr Koltchenko se trouve aujourd'hui dans la colonie pénitentiaire à régime strict n°6, près de
Tcheliabinsk dans l'Oural, c'est à 2 800 kilomètres de la Crimée où habite toujours sa mère, Larissa
Koltchenko. D'après le code pénal russe, elle ne peut voir son fils que quelques fois par an: trois
longs rendez-vous de 3 jours et trois courts de 4 heures. Le premier et pour l'instant unique long
rendez-vous a eu lieu en mai 2016.
Elle est confrontée aux multiples
problèmes que connaissent tous les
proches de prisonniers et
prisonnières à travers le monde,
surtout lorsque les détenus sont
incarcérés à des centaines ou des
milliers de kilomètres: fatigue, temps
de déplacement et cout financier.
Mme Koltchenko a dépensé 950 euros (environ trois
salaires moyens en Ukraine) pour ce seul voyage; cela
comprend le transport, la location d'un logement
spécialisé pour ce genre de rendez-vous et les vivres pour
Alexandr. Nous souhaitons lui apporter notre aide
financière pour qu'elle puisse voir son fils autant que
possible.
Pour aider financièrement, adressez vos chèques à une des organisations
membres du Collectif ou à: Collectif Koltchenko c/o Solidaires, 144 Boulevard
de la villette 75019 Paris.
Un évènement s'est produit ce 19 octobre 2016
Drapeaux syriens et ukrainiens mêlés, slogans contre Poutine, pour la démocratie et la liberté...
Nous étions quelque 200 personnes au total à être passées, ou à être restées, au rassemblement qui
s'est finalement tenu, le 19 octobre 2016 en soirée, à proximité de l'Assemblée nationale, en lieu et
place de l'importante manifestation dont on peut espérer qu'elle aurait eu lieu si Vladimir Poutine
était réellement venu à Paris ce soir-là.
Le bombardement d'Alep-Est, devenu depuis la prise en tenaille meurtrière de cette grande cité
historique, avait en effet commencé, interdisant au gouvernement français de faire comme si de rien
n'était, et Poutine n'est finalement pas venu. Le rassemblement qui s'est tenu fut un moment
important car il vit fraterniser et s'unir dans une aspiration commune à la liberté des militants et
militantes ukrainiens, syriens, français, russes et d'autres nationalités, et des militants
humanitaires, nationaux, syndicalistes de diverses tendances.
Ce que connaît Alep reproduit ce qu'a connu Grozny et ce que redoute l'Ukraine. Cela porte un
nom: impérialisme. Ce nom n'est pas réservé à ce qui est tenu pour "occidental". La banderole du
Collectif pour la libération d'Alexandr Koltchenko fut présente de bout en bout, à sa place dans un
combat commun.
Bulletin du Collectif Koltchenko www.collectifkoltchenko.blogspot.fr
Leonide Pliouchtch, janvier 1976
Il y a quatre décennies, en janvier 1976, Leonide Pliouchtch, décédé l'an dernier, était expulsé
d'URSS et par la même occasion libéré d'une prison psychiatrique.
Les jeunes ne se rappellent plus de ce nom qui fut alors important:
un des principaux dissidents soviétiques, libéré par une campagne
internationale dont l'épicentre s'était situé en France, à partir d'un
Comité de mathématiciens (Laurent Schwartz, Michel Broué, Henri
Cartan), et dont la victoire avait en grande partie dépendu de la
prise de position de plusieurs confédérations syndicales françaises
- à l'époque la CGT-FO, la CFDT et la FEN (Fédération de l'Education Nationale).
Leonide Pliouchtch, que l'on définissait alors comme un dissident
de gauche (à la différence par exemple de Soljenitsyne) prit
d'ailleurs la parole au congrès de la FEN.
Leonide Pliouchtch était ukrainien et la défense des droits
nationaux ukrainiens faisait partie de ce qui lui était reproché.
Cette victoire importante fut obtenue dans un contexte
international, politique et syndical qui, longtemps, aurait pu nous
sembler plus difficile que l'actuel. A présent, on peut se poser des
questions ... En tout cas, l'honneur du mouvement ouvrier en
France est passé par là. La campagne pour Sentsov et Koltchenko
fait écho à cette bataille d'il y a quarante ans. Bien des choses ont
changé ... ou pas. Mais la question de l'honneur du syndicalisme
reste, ou est à nouveau, posée!
Une date à réserver: le samedi 4 mars 2017
Le Collectif Koltchenko prépare un après-midi de témoignages, de rencontres et de débats. Plusieurs
intervenants et intervenantes, dont des activistes venus d'Ukraine et de Russie, interviendront autour
de deux thèmes: la situation des prisonniers et prisonnières politiques en Russie avec un focus sur
les cas de Koltchenko et Sentsov; les luttes sociales et syndicales en Russie et en Ukraine. Sont
d'ores et déjà prévus:
* Sacha Koualeva, responsable du Bureau Europe de l'Est et Asie
centrale de la Fédération Internationale des ligues des Droits
de l'Homme.
* Anne Le Houerou, chercheuse spécialiste de la Russie et membre
de l'Assemblée Européenne des Citoyens - Initiatives Pour
un Autre Monde.
* Kirill Buketov, syndicaliste (Union Internationale des
Travailleurs de l'Alimentation et Global Labour Institute),
fut un des fondateurs de la confédération syndicale KAS-KOR en Russie.
* Guennadi Afanassiev, co-inculpé avec Koltchenko et Sentsov, libéré en juin 2016.
Bulletin du Collectif Koltchenko www.collectifkoltchenko.blogspot.fr
Déclaration d'Alexandr Koltchenko lors du procès d'aout 2015
Parmi les 4 personnes (Koltchenko, Sentsov, Afanassiev et Tchirny) accusées par le régime de
Poutine «d'organisation d'un groupe terroriste lié à l'extrême-droite ukrainienne»,
Afanassiev et Tchirny avaient, avant le procès, témoigné dans le sens de l'enquête. Mais lors du
procès, Afanassiev a déclaré avoir menti sous la torture.
«Je réfute l'accusation de terrorisme. Ceci est un procès fabriqué et motivé par des
raisons politiques. La meilleure preuve est qu'on m'a arrêté pour avoir endommagé, en
tentant d'y mettre le feu, la porte d'un local, mais cet acte de vandalisme n'a été
requalifié en acte de terrorisme que 10 jours plus tard, soit le 13 mai, quand
Afanassiev et Tchirny ont été obligés de témoigner dans le sens qui convenait à
l'enquête. La formulation de l'acte d'accusation est en elle-même un chef d'oeuvre: "A
participé à une tentative d'incendie pour déstabiliser les organes du pouvoir en Crimée
avec le but de faire pression sur le gouvernement russe pour qu'il accepte de
désannexer la Crimée".
Dans le droit fil de cette logique, les gens
qui utilisent un préservatif pourraient être
accusés de vouloir la déstabilisation
démographique du pays et de porter
atteinte aux forces armées en empêchant la
naissance de futurs soldats. De même, on
pourrait traiter de crime le fait de critiquer
un fonctionnaire, car cela nuirait à l'image
du pays sur l'arène internationale! On
pourrait faire toute une liste de ces
formulations extravagantes!
Pendant le procès, nous avons pu entendre des témoignages prouvant que Sentsov et
Afanassiev avaient été torturés par des agents du FSB. Et ce sont ces gens-là qui osent
nous traiter de terroristes?
Tous ces procès qui ont lieu en Russie, en plus du nôtre et de celui de Nadejda
Savtchenko, ont pour but de prolonger la vie de ce régime, alors qu'en nous jetant en
prison, ce régime rapproche lui-même le moment de sa fin et ceux qui croyaient hier
encore en la justice et l'ordre commencent à perdre confiance, car ils voient ce qui se
passe. Demain ou après-demain, ce sont vos fameux 86% qui renverseront eux-mêmes
ce régime autoritaire!
Je voudrais encore ajouter ceci: dans la lettre qu'Afanassiev a écrite depuis la prison
de Rostov et dont Dmitri Dinze a fait lecture ici, on apprend qu'un agent du FSB lui
avait dit "Le jour où tu vas déposer au procès sera le jour le plus important de ta vie".
Apparemment, cette phrase a frappé son coeur et sa conscience et il l'a interprétée à
sa manière. Je veux saluer le courage qu'il a fallu à Afanassiev pour prendre la
décision de revenir sur le témoignage qu'on lui avait extorqué.
Je voudrais également remercier ceux qui nous soutiennent, Oleg et moi. Je suis
d'accord avec les arguments de nos avocats, ils sont justes et raisonnables: pas
question pour moi de demander quoi que ce soit à ce tribunal.»
_________________________________________________
A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
Send news reports to A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
Subscribe/Unsubscribe http://ainfos.ca/mailman/listinfo/a-infos-fr
Archive: http://ainfos.ca/fr
A-Infos Information Center